Découvrez les îles Lofoten

Aux portes du paradis

Les îles Lofoten norvégiennes ont été décrites comme l’archipel le plus magnifique du monde. Des paysages montagneux spectaculaires, de ravissants villages de pêcheurs, des randonnées somptueuses et des séances de surf revigorantes vous y attendent.

TEXTE ET PHOTOS DE MARK DAFFEY

C’est ma dernière matinée aux îles Lofoten norvégiennes, lorsque j’entends quelque chose qui me donne envie de prolonger mon séjour. En fait, il y a plein de raisons de s’attarder dans cet archipel, ses paysages dignes des plus beaux livres illustrés avant tout. Mais cette phrase inattendue parvient à percer un mystère qui m’obsédait depuis des années.

Alors que je quittais mon hôtel situé dans la ville portuaire de Svolvær, une carte postale représentant une baie déserte entourée de promontoires montagneux attire mon attention. Je demande à la réceptionniste de l’hôtel où a été prise cette photo. « À Kvalvika, », répond-elle. « C’est là-bas que les deux jeunes sont partis surfer tout l’hiver. » Incroyablement, sa réponse vague me suffit à comprendre exactement de quoi elle parle. En 2013, un film intitulé North of the Sun a remporté le Grand prix et le Prix du choix du public au prestigieux Banff Mountain Film Festival. Il relate l’expérience de deux frères qui ont construit un abri rudimentaire à l’aide de débris échoués sur le rivage afin de pouvoir passer l’hiver à surfer sur les vagues désertes et balayées par le vent d’une plage méconnue située à l’intérieur du Cercle Arctique norvégien. J’ai vu ce film lorsqu’il a été projeté en Australie et il m’avait fasciné. Si seulement j’avais su où il a été tourné…

Une scène hivernale à Svolvær.

Des supports de séchage de morue.

Le port de Henningsvær.

Maintenant que je savais où se trouve cette plage, je voulais absolument m’y rendre, comme un genre de pèlerinage. Mais je n’avais plus le temps, je devais poursuivre mon voyage côtier vers le sud. Il allait falloir patienter jusqu’à la prochaine fois. J’espère sincèrement qu’il y aura une prochaine fois, car les îles Lofoten m’ont littéralement envoûté. Bien sûr, le climat a été capricieux, un blizzard qui tenait plutôt de l’ouragan un jour et un soleil radieux sans la moindre brise le lendemain, mais j’ai vu des paysages incroyables et je doute de trouver un jour une chambre d’hôtel aussi confortable que mon rorbu (une cabane de pêcheur) au bord de l’eau. Les premières traces de colonisation humaine dans la région remontent à un millénaire, lorsque les Vikings régnaient sur les mers et les pêcheurs rapportaient des filets pleins à craquer de morue qu’ils exportaient jusqu’au sud de l’Europe, en Italie et au Portugal. Chaque année, près de 40 millions de tonnes de morue sont pêchées. La morue est ensuite suspendue à des supports de séchage installés sur les îles.

Crépuscule hivernal à Reine.

En hiver, les visiteurs affluent pour admirer les Aurores Boréales et les vallées sculptées par les glaciers couvertes d’un manteau neigeux. Comme indiqué plus haut, ils viennent également pour surfer, à Kvalvika et Unstad qui abritent les stations de surfs les plus septentrionales du monde. En été, ils viennent faire de la randonnée, du vélo, de l’escalade, du paddle ou du camping sous le Soleil de Minuit. Le plus simple est de se déplacer en voiture. Suivez la route nationale touristique des Lofoten, un trajet panoramique de 230 kilomètres qui longe fjords et îlots et passe à l’ombre de montagnes escarpées, survolées par des aigles. Vagabondez dans des villages tels que Kabelvåg (qui abrite la deuxième plus grande église en bois de Norvège), Ramberg (découvrez des supports de séchage de morue et de longues étendues de plage) et le féerique petit port de Reine, qui a été élu plus bel endroit de Norvège par le passé.

Ponts reliant Kubbholmsundet et Fredvang.

Traversée le long d’une route glacée à côté du Selfjord.

Le phare de Moholmen aux aurores.

Arrêtez-vous à Bøstad pour visiter le Musée Viking interactif de Lofotr, installé dans le plus grand bâtiment viking connu à ce jour, qui n’a été exhumé qu’en 1983. Explorez des criques isolées et de charmants villages de pêcheurs comme Ballstad, Nusfjord ou Henningsvær, ou des villes d’artisans telles que Vikten et Sund. Le littoral nord de Vestvågøy est particulièrement prisé par les amateurs de randonnée, de planche à voile et d’escalade. Si vous n’avez qu’une journée devant vous, je vous conseille de conduire de Svolvær à Å, la fin de la route, littéralement. Ou alors, emportez votre planche de surf ou vos chaussures de randonnée et préparez-vous à passer une bonne partie de la nuit à chercher les Aurores Boréales. Qui n’aurait pas envie de vivre cette expérience ?

Les paysages somptueux des îles Lofoten n’attendent que vous. Découvrez-les à bord de la ligne authentique de l’Express Côtier depuis 1893.

Partager ces articles

Explorez avec Hurtigruten

Partez avec le leader mondial du voyage d’expédition. Abonnez-vous à notre newsletter pour être le premier informé des offres spéciales et des nouveaux itinéraires.

Contactez-nous pour planifier votre prochain voyage

Dans ce numéro

< Sommaire

Navires

Troisième du nom >