Saveurs

Après L’effort…

L’objectif de la cheffe Renate Røsten ? Préparer des menus qui réchaufferont et réconforteront les passagers après une journée d’exploration.

PAR DANIELLE NORTON

Lorsqu’elle était enfant, le père de Renate Røsten la régalait en lui racontant sa vie de marin, dans les cuisines du navire. Passionné de cuisine, il préparait toujours les repas à la maison. Dès son plus jeune âge, Renate le suivait dans la cuisine, s’imprégnant de ses histoires et de ses techniques.

Elle a postulé pour travailler sur un navire de croisières dès ses 16 ans, mais a été considérée trop jeune pour le poste. Il y a 11 ans, elle a réalisé une croisière d’essai avec Hurtigruten et continue de cuisiner des plats norvégiens traditionnels et internationaux pour les passagers et l’équipage depuis.

« Chaque menu est empreint de l’histoire du produit local utilisé dans le plat ou le menu du jour. »

— Renate Røsten

Renate Røsten, Cheffe exécutive, Hurtigruten. Photo : Agurtxane Concellon

Morue aux herbes, « chorizo norvégien » et oignons confits. Photo : Ørjan Bertelsen

Plus que du poisson

Au four, grillé, bouilli, salé… Les Norvégiens ont inventé de nombreuses façons de cuisiner le poisson qui fait partie des ingrédients essentiels des restaurants Hurtigruten. Le poisson blanc délicat est servi avec des carottes mijotées crémeuses, avec du bacon croustillant et du beurre. Mais nous vous réservons bien d’autres délices. Le finnbiff est un plat populaire servi à bord, que la plupart des passagers ne connaissent pas avant de voyager en Norvège. Renate adore préparer ce ragoût de renne crémeux pour les passagers, afin de leur faire goûter aux véritables saveurs norvégiennes, très prisées par les locaux. Le ragoût est préparé avec des oignons, des champignons, des airelles rouges, de la crème aigre et un fromage de chèvre norvégien doux et crémeux, le brunost.

Renate prépare également le plat national, fårikål. Les Norvégiens raffolent tellement de ce copieux ragoût d’agneau et de chou qu’ils lui ont décerné une journée de célébration annuelle (le dernier jeudi de septembre, si la question vous brûle les lèvres). Servi avec des pommes de terre à l’eau, ce ragoût célèbre l’agneau élevé dans les montagnes, les pommes de terre cultivées dans les champs et les choux frais du jardin.

Sauté de renne. Photo : Jimmy Linus

Le bœuf du marin à la bière. Photo : Jimmy Linus

Soupe de viande. Photo : Jimmy Linus

Mais c’est encore un autre plat qui a conquis son cœur. « Ce que je préfère cuisiner sur les navires côtiers, c’est le crabe royal vivant », confie Renate. Elle adore raconter aux passagers l’histoire du crabe royal qu’ils ont choisi dans l’aquarium. « Chaque crabe royal a son étiquette qui nous révèle l’endroit où le crabe a été pêché, le nom du bateau de pêche et le nom du pêcheur. » Renate fait cuire le crabe et le sert à la table avec un beurre aux herbes, du citron rôti et du pain frais : « C’est un plat que j’adore préparer. La réaction des passagers n’a pas de prix, ils sont tellement heureux et enthousiastes quand leur plat arrive ! »

Il existe des aquariums pouvant stocker plus de 20 tonnes de crabe royal norvégien. Photo : Norway King Crab Production AS

Plat de crabe royal local. Photo : Norway King Crab Production AS

Histoires de saison

Hurtigruten utilise autant de produits locaux et de saison que possible. Les chefs cultivent leurs relations avec les vendeurs régionaux, utilisant des produits de chaque endroit qu’ils visitent le long de la côte. « Quand nous nous trouvons dans un port, il est très satisfaisant de dire aux passagers que c’est l’agneau qu’ils ont vu aujourd’hui dans les montagnes, qu’il s’agit d’un produit vraiment local », dit Renate. « Nous parlons aux gens de ces petites fermes perdues et méconnues. Chaque menu raconte l’histoire du produit local que nous utilisons dans le plat ou le menu du jour. »

Moutons broutant au Nærøyfjord, le plus étroit et plus connu des nombreux bras du Sognefjord. Photo : Shutterstock

Aurores Boréales et délices réconfortants

Lorsque les passagers regagnent le navire après une excursion à terre, ils sont souvent aussi affamés qu’enchantés. Lorsque les conditions climatiques le permettent, l’équipe Hurtigruten sert des collations et des boissons sur le pont. Les passagers peuvent discuter de leur journée tout en savourant un thé chaud au rhum et des gaufres-bouchées en forme de cœur, servies avec de la crème aigre, de la confiture de fraise et du fromage brun. Le plat préféré de Renate est une soupe de poisson épaisse et crémeuse, garnie d’une julienne de légumes-racines, de saumon, de moules et de crevettes, et aspergée d’un filet de citron. Le genre de mets qui répand une chaleur nourrissante dans votre cœur et votre estomac, idéal pour accompagner votre exploration. Les ragoûts copieux apaisent le système nerveux après les excursions vers les frontières sauvages et palpitantes.

Passagers admirant les Aurores Boréales depuis un restaurant à la carte. Photo : Agurtxane Concellon

Les gaufres font partie des douceurs préférées des passagers à bord des navires Hurtigruten. Photo : Jimmy Linus


Si les Aurores Boréales font partie des temps forts indiscutables, la cuisine vous donnera peut-être envie de revenir en Norvège plus tôt que vous l’imaginez.

Partager ces articles

Explorez avec Hurtigruten

Partez avec le leader mondial du voyage d’expédition. Abonnez-vous à notre newsletter pour être le premier informé des offres spéciales et des nouveaux itinéraires.

Contactez-nous pour planifier votre prochain voyage

Dans ce numéro

< Sommaire

Environnement

Pollution Lumineuse >